CODITOGO dotée d’un Conseil supérieur à Dakar

CODITOGO dotée d’un Conseil supérieur à Dakar

Actualités

CODITOGO dotée d’un Conseil supérieur à Dakar

Par Rodrigue AHEGO, depuis Dakar

Placées sous le thème “Diaspora Togolaise – Unie, Debout et Déterminée pour l’Alternance et la Démocratie”, les assises de Dakar organisées par la Coalition de la Diaspora Togolaise pour l’alternance et la Démocratie (CODITOGO), sous l’égide des organisations de la société civile sénégalaise à savoir la RADDHO et Y EN A MARRE, ont pris fin sur une note de satisfaction des participants.

Partis de l’objectif de doter la diaspora togolaise d’une structure mondiale afin de mettre en synergie les ressources et les compétences de tous les Togolais de la diaspora au service de la nation togolaise, les pionniers de CODITOGO sont, lentement mais sûrement, en train de remplir leur part dans la mission qui consiste à œuvrer pour l’alternance et la démocratie au Togo.

Durant trois jours de travaux marathons, rythme que s’est imposé CODITOGO pour achever dans le temps son agenda, les participants à ces assises ont eu à parcourir article par article les statuts, étudier les différentes implications et décider des termes juridiques appropriées pour traduire les obligations, devoirs et droits des membres.

Le débat a été assez nourri, avec une confrontation intellectuelle sur les différents sujets et les différentes possibilités de compréhension et d’application à chaque niveau.

A l’issue de cette phase cruciale et importante, l’Assemblée Constitutive a procédé à l’adoption des statuts, de la charte et à l’élection du Conseil supérieur de CODITOGO.

CODITOGO dotée d’un Conseil supérieur à Dakar
Ekué Pierre G. KPODAR

L’unique liste pilotée par Ekué Pierre G. KPODAR, a été plébiscité à plus de 90% par les participants à ces assises.

Elu pour un mandat de deux ans, le Conseil Supérieur de CODITOGO a pour mission de rassembler toutes les forces de la société civile dans la diaspora, de travailler sur des objectifs communs et d’œuvrer pour l’alternance politique et l’avènement de la démocratie tant attendues par le peuple Togolais.

Depuis le 1er mars, les différentes délégations des Mouvements et Associations membres de CODI-TOGO provenant d’horizons divers notamment le Ghana, la Côte d’ivoire, le Burkina, le Maroc, la Belgique, les USA, la France, l’Allemagne entre autres sont arrivées à Dakar.

Plusieurs communications ont été exposées par d’éminentes personnalités à savoir :

  • place et rôle de la Diaspora dans la marche du peuple Togolais vers le changement démocratique présentée par Dany Ayida ;
  • organisation, mobilisation, et actions des diasporas pour susciter un changement politique présenté par deux responsables du Mouvement Y-En-A Marre du Sénégal à savoir Tchate et Barro;
  • le vote de la diaspora : enjeux et opportunités, communication assurée par Monsieur Sadikh Niass, Secrétaire Général de la RADDHO, entendez Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme.

Le thème « la contribution de la diaspora au développement économique du pays d’origine » a été développé par l’enseignant chercheur et maître de conférence à l’université Cheik Anta Diop de Dakar, Professeur Hamadou Bah.

A l’issue de ces assises, il est attendu que les participants définissent des actions salutaires devant contribuer à l’aboutissement de la longue crise sociopolitique que traverse le Togo, c’est-à-dire l’obtention de l’alternance politique et la démocratie.

Il faut rappeler que la Communauté Togolaise de Dakar qui a préparé les travaux sur le plan local, ont fait preuve d’un dynamisme absolu qui a été applaudi par l’assistance. Selon leur président, Paul DJADJOU qui d’ailleurs siège au sein du Comité Supérieur, les travaux se sont bien déroulés et c’est avec satisfaction d’avoir été au cœur des préparatifs de ces assises qui ont tenu toutes leurs promesses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *