Opinions

Togo : L’opposition pour une pédagogie de rassemblement

Togo : L’opposition pour une pédagogie de rassemblement

Par Jacob ATA -AYI
« La démocratie est un rassemblement de gens en désaccord, dont les vues divergent mais qui n’essaient pas d’imposer leurs vues aux autres ».
Discours de M. Shimon PERES, ancien Premier Ministre d’Israël, Président du Peres Center For Peace à l’université de Liège Janvier 2009 – Shimon Peres

Le rassemblement est un droit mais aussi une obligation morale pour former et éclairer la conscience des militants et du peuple afin de lui permettre de faire le choix pour la patrie, des valeurs de vivre ensemble pour construire moralement le citoyen togolais et assurer son épanouissement philosophique, matériel et culturel.

Les droits de se rassembler contre la dictature sanguinaire sont au coeur d’une nouvelle morale qui désigne l’ensemble des attitudes et des idées qui concourent au respect de l’être humain dans son universalité, et du citoyen togolais en particulier.

Chers citoyens Togolais, le président Sylvanus Olympio a représenté ABLODE dans sa philosophie, dans son rassemblement, dans sa solidarité, dans sa gestion économique exemplaire et dans l’épanouissement de la jeunesse.

Ni Papa DE SOUZA, ni Sylvanus Olympio sont restés dans le silence et opposer un refus d’ouvrir leurs portes à celles et ceux qui dans la détresse avaient besoin de leur aide, de leur secours, de leur générosité.
Alors qu’ils connaissaient l’ingratitude de l’être, par le dénigrement et la diffamation.

Aucun leader des partis ABLODE n’a eu à souffrir comme Sylvanus Olympio dans la brimade des colons jusqu’à son emprisonnement.

Il était toujours debout jour et nuit d’après le témoignage de nos grands parents à recevoir, à proposer des solutions et à écouter ses compagnons et les militants Ablodévi.

Je suis Ablodévi par mes parents et mes grands parents, je suis très choqué par ces valeurs négatives qui n’engagent que leurs auteurs et loin des vraies valeurs d’ABLODE.
Ablodé veut dire liberté d’entreprendre, de travailler, de chanter, de faire valoir sa dignité par des valeurs positives.
ABLODE veut je préfère la liberté totale en construisant par moi-même dans la solidarité avec mes concitoyens un avenir meilleur pour mon environnement, pour ma famille et pour l’épanouissement individuel et collectif.
ABLODE veut dire savoir enterrer la hache de guerre et se donner la main pour construire un avenir meilleur ensemble dans la sécurité.
ABLODE veut dire avoir un épanouissement matériel, moral et culturel dans le respect des autres et de soi même.

Quelques exemples dans le choix des témoignages matériels d’ABLODE.
La construction du Lycée de Tokoin, le port autonome de Lomé, l’hôtel du Benin, la ferme avicole de Glidji, la jeunesse pionnière agricole, l’usine de tapioca de Ganavé, l’hôpital de Lomé. Toutes ces réalisations en un temps record de 3 ans.
Le citoyen togolais était au milieu de tous ces projets.
L’Epanouissement de tous ces projets des femmes du grand marché pour faire leur commerce sans contrainte et gagner dignement leur vie.

Je ne peux pas laisser salir la mémoire de nos grand parents et nos parents et jeter l’opprobre sur tous nos martyrs par l’égoïsme de quelques uns en insultant le noble caractère de la philosophie de ABLODE, soient ils aujourd’hui vice président et président d’une association du démembrement ABLODE.
A Accra, à Glidji, A Abomey, à Nuadjà, les fondements de notre culture nous interdits cet étalement et cette vulgarisation de la haine, du mépris, du silence.

Nos parents nous ont enseigné de se renaître même si l’injustice frappe à ta porte.
Dès fois ils nous amènent à Glidji, à Accra, à Abomey pour nous laver pour enlever la souillure et nous permettre d’enlever ce blocage.

Nos parents nous disaient tu as le droit de manifester ta colère, ton indignation, mais cultive le pardon et ne laisse pas la nuit tombée sur ta colère.

Je voudrais clairement dire à ces gens que ce sont les éléments philosophiques ABLODE qui nous rassemblent, qui font la fierté des togolais et de vous-mêmes aujourd’hui, alors ne les dévoilez pas.

Personne parmi vous ne peut me dire les yeux dans les yeux, que la balance du crime, du meurtre, de l’assassinat, de l’harcèlement policier, des hold up électoraux, des crimes économiques et politiques et de la misère noire de RPT-UNIR pendant 54 ans est mieux par son statut quo, que les cris d’orfraie des injures et de la colère de certains concitoyens, qui sont répréhensibles.

Cela ne mérite pas de nous trainer dans la boue, nous qui perdons et ont perdu nos parents par militantisme.
Regardez les orphelins, les veufs et les veuves au Togo.
Regardez les pauvres du nord au sud qui croupissent dans la misère par la méchanceté du clan Eyadema et son système néocolonial des français.

Nous avons bu le Calice jusqu’à la lie nous militants ABLODE et citoyens togolais pour mériter mieux, une alternance, une joie de vivre, une espérance, pour nos enfants et se rassembler pour honorer nos parents, nos amis, nos grand parents martyrs.

Il est temps de vous ressaisir par présenter des excuses au peuple togolais.
Nous savons que la défaite vous fait très mal, c’est le choix du peuple togolais de passer à l’alternance et ouvrir la voie aux ablodevi dans la gestion du pays.

Peuple Togolais, Citoyens togolais, un coup isolé n’arrête pas le combat, soyons fraternels dans la rigueur du combat, donnons nous la main par la chaine d’union, de rassemblement pour construire notre pays.
Nous sommes les seuls détenteurs de la légitimité, de la souveraineté.
La voix du peuple c’est la voix de DIEU.
Allons aux combats pour notre dignité, notre avenir, pour créer une espérance de vie à nos enfants à la nouvelle génération.

En Europe, en Asie et aux usa ils se sont battus pour imposer cette culture de vie.

La civilisation africaine nous donne des témoignages depuis l’Egypte, à l’empire mandingue, aux royaumes Zoulous, Ifé, Ga-Ewe, Ashanti.
L’Afrique malgré l’esclavage et la colonisation, qui nous a montré la barbarie à son apogée, des dignes fils de l’Afrique se reconnectent avec nos passés glorieux.

Citoyens togolais, luttons sans défaillance pour notre liberté ou mourons dans la dignité.

Nous préférons la liberté, notre épanouissement individuel et collectif dans la dignité que l’esclavage dans l’exploitation de nos richesses et sous la domination coloniale.

Je crois pour demain comme hier à la victoire des militants pour l’alternance, à condition de rassembler 3 citoyens togolais sur 4. Hors du rassemblement des forces populaires, il n’y a pas de salut.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.